La Gouvernance Publique Responsable (GPR) : une alternative authentique et universelle pour des services publics et des institutions éthiques, humains et plus efficaces.
Dr. Stéphane Monney Mouandjo DG. CAFRAD Yaoundé Mai 2017
Le rôle du leadership dans le processus de réforme et de modernisation des administrations publiques à la lumière des principes de Gouvernance Publique Responsable.

Contexte et justification:

L’environnement international se transforme de manière particulièrement rapide et contrastée. Autant une demande fort importante découle de l’exigence d’une qualité toujours plus élevée du service rendu aux populations, autant se pose la question de la compatibilité de ces exigences avec les moyens disponibles au regard des contextes et des cultures des parties concernées.

Dans une pareille situation, plusieurs questionnements surgissent. L’un des plus importants d’entre eux étant notamment celui de savoir si l’amplification de la demande en terme de qualité du service public et de la gouvernance du service public est simplement le fait d’un caprice issu de la libération de la vie publique ou c’est l’expression d’une transformation profonde et progressive de la culture des sociétés humaines prises en tenaille entre l’assomption de leur propre responsabilité ou une sorte de régression de leur responsabilité du fait même de la multiplication de structures et organismes  agissant en lieu et place des individus et citoyens dont l’exemplarité du comportement est tout aussi nécessaire dans la transformation de la vie publique ainsi que dans la transformation des institutions voire de la Gouvernance d’une manière générale.

Cette situation singulière à l’évidence appelle un ensemble de réflexions dont la nature et la finalité s’ordonnent vers la mise en place d’une forme d’organisation sociale et politique plus respectueuse de l’homme mais en même temps, plus efficace en terme de rencontre effective des attentes des destinataires du service public.

Si à première vue cette lecture pourrait être paradoxale, elle ne l’est pas en réalité puisqu’elle ne fait ici qu’exprimer la dimension particulièrement complexe de l’idée de gouvernance dans un monde en proie à des réformes permanentes et parfois malheureusement pas toujours compatibles avec la réalité et la complexité de certains contextes.

De la même manière, elle traduit la réalité d’une intégration de plus en plus forte, entre divers mondes dans ce qu’il est convenu d’appeler l’espace global ou l’espace mondialisé, dans un rapport d’interdépendance dynamique et de revendication toujours plus forte d’authenticité et d’universalité concomitante.

Apporter une réponse à une pareille demande exige donc de développer des compétences nouvelles et un rapport nouveau à la chose publique et à la vie publique. Cela exige par ailleurs une plus grande conversion de l’intelligence pour la rendre compatible avec ce monde ‘’nouveau’’ de plus en plus complexe, autant particulièrement ouvert et de moins en moins perméable à l’émergence d’une culture qui tendrait, même implicitement, à gommer les particularismes au profit d’une forme de culture universelle dont la pertinence reste à démontrer malgré les appels de certaines institutions à laisser éclore des systèmes standardisés de gouvernance à l’échelle universelle, tandis que d’autres appellent à donner une dimension harmonisée à l’idée de gouvernance publique.

Cet appel à l’harmonisation des systèmes de Gouvernance traduit la conscience de la diversité et des possibles interférences nécessaires en vue de l’émergence d’un système nouveau de gouvernance à l’échelle administrative, aussi bien au plan régional qu’au plan international. Ce système nouveau devrait alors être assis sur des principes et valeurs dont la particularité rencontrerait les attentes ainsi que les dynamiques actuelles du monde tout en se conservant la part ou les parts d’authenticités nécessaires à l’assomption de la pluralité du monde.

C’est en cela que devrait alors émerger un leadership autant nouveau, différent que novateur. En ce sens, il marquerait une rupture avec les formes aujourd’hui désuètes de leadership, de même qu’il introduirait des propositions nouvelles, inscrites dans la modernité de ses propositions, mais surtout dans la garantie de l’humanité et de la centralité de la recherche du bien-être de ceux desquels il tient sa légitimité et de ceux en vertu desquels il est investi.  

C’est fort de cette réalité à la fois complexe et plurielle que le CAFRAD a fait le choix d’inscrire le leadership au nombre des mécanismes d’assomption de Gouvernance Publique Responsable, en tant qu’il s’agit de savoir quel type de leadership pour rendre compte effectivement de la GPR étant pris en compte les préalables ci-dessus relevés. Comment le mettre en œuvre dans un environnement aussi complexe que varié en Afrique et au-delà des frontières de notre continent? Quelles pourraient en être les limites et contraintes de la mise en place de ce leadership responsable?  Comment accompagner les dynamiques de mise en place d’un leadership responsable de nature à transformer efficacement les stratégies actuelles de gouvernance en Afrique entre autres.

Objectifs:

Les objectifs de cette conférence sont multiples. Ils visent notamment à mettre en évidence le rôle indispensable du leadership dans les stratégies de construction et d’implémentation d’une Gouvernance Publique Responsable. Il s’agit de donner à l’Afrique un ressort nouveau de construction de sa gouvernance à partir des stratégies pérennes de gouvernance modernes et adaptées aux contextes des pays africains et ouvertes sur le monde, de façon à transformer positivement et efficacement la gouvernance publique .

Thèmes  à débattre:

  1. Contexte et éléments généraux du leadership dans les administrations publiques et la gouvernance ;
  2. Le contenu et rôle du leadership dans la mise en place efficace de la GPR;
  3. L’importance du leadership dans l’accompagnement de la transformation des stratégies de gouvernance publique en Afrique;
  4. Le leadership responsable et complexité des contextes internationaux;
  5. Leadership responsable dans la gouvernance de la coopération internationale;
  6. Le Rôle des écoles nationales d’administration dans la construction d’un leadership responsable;
  7. La réforme des cadres juridiques et réglementaires  dans la mise en œuvre d’un Leadership responsable dans la réforme des stratégies de gouvernance;
  8. La coopération internationale en matière de construction d’un leadership responsable en vue de réformer la gouvernance publique.

Publics cibles:

Il s'agit d’une conférence politique et stratégique de haut niveau pour les Ministres et leurs hauts fonctionnaires notamment:

  • Les Ministres en charge de la Fonction Publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de l’État, y compris leurs conseillers (et Directeurs) en charge de la réforme et de l'innovation;
  • Les Ministres en charge de la Réforme, de la Gouvernance, de la Planification et de l'Elaboration des Politiques;
  • Les Présidents des Commissions Nationales en charge de l'Administration Publique, de la Gouvernance et de la Réforme de l'Etat;
  • Les Directeurs Généraux de la Fonction Publique ;
  • Les Directeurs Généraux des Ecoles Nationales et Instituts d'Administration Publique;
  • Les Conseillers Spéciaux dans les bureaux du Premier Ministre et de la Présidence, en charge de la Planification, de l'Innovation et de la Gouvernance;
  • Les Universitaires ;
  • Les Organisations et institutions internationales intéressées par les problématiques de réforme administrative, institutionnelle et de gouvernance.

Personnes ressources:

Ces différents axes seront développés par des personnes ressources ayant des expériences avérées dans le domaine de la gouvernance et du leadership, tant au plan théorique que sur le plan pratique. Ces personnes expérimentées restitueront la problématique de la gouvernance responsable et du leadership, dans le cadre d’un questionnement théorique et contextuel. Elles animeront les débats, distribueront la parole et orienteront les discussions dans le sens de la construction d’une stratégie Africaine destinée à mettre en place une véritable synergie, axée sur l’objectif de gouvernance responsable et celui de l’émergence d’un leadership différent que novateur.

Méthodologies:

Les travaux se feront en séance plénière. Ils seront animés par des personnes ressources bénéficiant d’une longue expérience. Ces personnes ressources introduiront les exposés et mèneront les débats. Ceux-ci donneront lieu à des propositions qui feront l’objet d’un rapport, lequel sera présenté, assorti de recommandations. Les exposés et le rapport feront l’objet d’une publication.

Résultats attendus:

La réunion permettra, dans une large mesure, l'amélioration du leadership et de la performance de gouvernance publique et de la gouvernance dans les pays africains, à travers l'application effective des nouvelles approches et stratégies acquises à partir de la Conférence.

Frais de participation:

Chaque participant paiera un montant symbolique de 300 $ US (Trois cents dollars). Ce montant sera payé le premier jour de la conférence lors de l’inscription.

Programme
28-01-2018
----- - -----
Arrivée des délégués – participants
29-01-2018
08:30 - 09:30
Inscription des délégués – participants (Salle des conférences de l’ENSA)
09:30 - 10:15
Séance d’ouverture
----- - -----
• Mot de M. Mohammed BENABDELKADER, Ministre de la Réforme de l’Administration et de la Fonction Publique (Président du Conseil d’Administration du CAFRAD) ; • Mot de M. Rachid MELIANI, Directeur de l’ENSA ; • Mot de M. Stéphane MONNEY MOUANDJO, Directeur Général du CAFRAD ; • Présentation des participants ; • Présentation du programme.mme
10:15 - 10:45
Photos de groupe; Interviews avec la Presse et Pause café
10:45 - 12:45
SESSION I --- Président: S.E.M. Tomane BALDÉ - GUINEE BISSAU
10:45 - 11:30
Les sources du pouvoir responsable et le leadership situationnel dans les administrations publiques (Prof. Said MSSASI – Expert à l’IAGES)
11:30 - 12:45
Discussions
12:45 - 14:30
Déjeuner
14:30 - 16:30
SESSION II --- Président: S.E. Dr. Ernest Sahid Alie SURRUR - SIERRA LEONE
14:30 - 15:15
L’importance du leadership dans l’accompagnement de la transformation des stratégies de gouvernance publique en Afrique (M. Abdelhaq EL HAYANI - Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle)
15:15 - 16:15
Discussions
16:15 - 16:30
Pause café
30-01-2018
09:00 - 13:15
SESSION III --- Président: S.E. M. Jean-Marie OGANDAGA - GABON
09:00 - 09:30
Le Leadership responsable au service d'une administration publique résiliente (Dr. Mohamed MAKKAOUI - Expert à l’IAGES)
09:30 - 10:00
Le contenu et rôle du leadership dans la mise en place efficace de la GPR (Dr. Njunga-Michael Mulikita – Zambie)
10:00 - 11:00
Discussions
11:00 - 11:15
Pause Café
11:15 - 11:45
Le Rôle des écoles nationales d’administration dans la construction d’un leadership responsable (M. Rachid MELLIANI – ENSA)
11:45 - 12:30
Discussions
12:30 - 14:00
Déjeuner
14:00 - 17:00
SESSION IV --- Président: Monsieur TSELISO STEVEN LESENYA- LESOTHO
14:00 - 15:00
Expériences des pays
15:00 - 15:30
Discussions
15:00 - 16:30
Réflexion de groupe
16:30 - 17:00
17:00 - 17:15
Pause Café
31-01-2018
09:00 - 13:00
SESSION V - Président: S.E. Dr. Amna Mohameed SALIH DERAR - SOUDAN
09:00 - 09:45
Panel des Ministres
09:45 - 10:15
Présentation du rapport de synthèse de la conférence
10:15 - 10:45
Séance de Clôture
10:45 - 11:00
Pause Café
13:00 - 14:30
Déjeuner